Leçon de vie………ou de mort

Vous pensez connaitre quelqu’un quand vous l’avez rencontré en personne, lorsque vous l’avez regardé dans les yeux pour lui parler et l’écouter expliquer ses principes et ses rêves. Ses valeurs sont si fortes et vous correspondent tellement, que sa cause devient la vôtre. Vous l’observez à la télévision et vous vous imbibez de chaque mot qui sort de sa bouche, il devient votre idole. Il incarne tout ce dont vous croyez, il représente désormais les millions de personnes qui ont réussi à se frayer un chemin rien que pour eux, en dépit de tous les obstacles. Vous attachez tous vos espoirs et vos rêves sur ses plans et stratégies d’égalité, de justice, d’équité. Vous le regardez se battre dans les moments de pression et de crises et vous priez pour lui pour qu’il s’en sorte. Vous le voyez se faire attaquer par les médias et les adversaires et vous vous dites, “C’est normal, ce sont ses ennemis après tout”. Vous vous identifiez à lui au point que ses ennemis deviennent les vôtres, ses amis deviennent les vôtres, ses idées deviennent les vôtres, ses pensées deviennent les vôtres. Il vous guide dans votre façon de parler, de débattre et de négocier. Votre admiration vous aveugle, et l’espoir de raviver l’espoir vous enchante… Un jour, vous découvrez que vous avez eu tort, ou qu’on vous a induit en erreur. Vous vous demandez si vous étiez si naïf que vous aviez raté tous les signes d’alerte, ou que cette personne portait si bien son masque au point de vous duper, ainsi que les millions de partisans et d’admirateurs. Pour vous consoler, vous acceptez enfin de vous résoudre au fait que peut-être le temps a, tout simplement, changé cette personne … et tous vos rêves pour un monde d’égalité, de justice, d’opportunité, de paix et d’équité ne seront que rêves … une utopie qui ne pourra fleurir que dans les contes de fées et…… les discours politiques. Tout s’est effondré au cours du mois de Juillet 2014, à un endroit que personne ne veut en parler, à la plus grande prison à ciel ouvert dans le monde qui enferme une population que l’on veut enterrée dans l’oubli. Tout a basculé quand l’homme que vous pensiez connaître se tenait figé pour regarder, et parfois encourager le massacre le plus inhumain le monde aura jamais connu, quand des centaines de petits enfants innocents comme le mien et les siens ont payé de leur sang sa complicité et connivence avec leurs meurtriers. Mes yeux ont finalement perçu l’ampleur du mensonge quand j’ai passé mes soirées à pleurer les victimes qui s’empilent, alors qu’il justifiait le génocide et se moquait probablement de gens comme moi qui l’ont mis là où il est aujourd’hui. Il est Barack Obama et je resterai toujours l’imbécile qui a pu un jour croire en lui.

Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Comments

  • Imen ben Amara  On August 23, 2014 at 8:07 pm

    Excusez moi Monsieur malgré tout le respect que je vous dois, j’estime que vous avez pris beaucoup de retard pour annoncer votre déception. Les signes révélateurs existaient depuis bien plus longtemps à commencer déjà du fameux printemps arabe.
    Vous avez déjà dit avant un bon ou plutôt je dirais un vrai leadership doit s’imposer plutôt par ses actes et non pas ses paroles. L’environnement peut changer la forme mais non le fond.

    Imen Ben Amara

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: